Veuillez mettre votre navigateur à niveau

Nous attachons le plus grand sérieux au sujet de votre sécurité. Afin de vous protéger, ainsi que nos systèmes, nous apportons des modifications à tous les sites Web HSBC. De ce fait, certaines des versions les plus anciennes des navigateurs Web ne seront plus prises en charge pour la consultation de ces sites. De manière générale, les versions les plus récentes des navigateurs (comme Internet Explorer, Google Chrome, Safari, etc.) et des systèmes d'exploitation (comme Microsoft Windows, MacOS) disposent des fonctionnalités de sécurité les plus avancées.

Si vous lisez ce message, c’est que nous avons détecté que vous utilisez un navigateur dont la version n'est plus prise en charge en raison de son ancienneté. 

Découvrez comment mettre à jour votre navigateur

Cinq idées en cinq minutes

Cinq idées en cinq minutes : marchés émergents, obligations européennes, diversification, cuivre, inflation
18 juin 2021

    Marchés émergents : les planètes sont alignées

    Des lecteurs en quête d’investissements sur les marchés actions émergents ? C'est le moment idéal pour investir dans un fonds de gestion active et voici pourquoi. Comme vous pouvez le constater dans le graphique ci-dessous, la ligne rouge se situe à des niveaux inédits depuis plus d'une décennie. On y voit la dispersion des performances au sein de l'indice MSCI des marchés émergents, c'est-à-dire la différence entre les titres les plus et les moins performants. Plus la dispersion est importante, plus la marge est grande pour les sélectionneurs de titres de générer de l'alpha. Autre bonne nouvelle, cette opportunité s'accompagne d'un risque potentiel plus modeste que d'habitude. En effet, la corrélation des performances des composantes de l'indice est actuellement faible par rapport aux niveaux historiques, comme le montre la ligne noire. Les performances non corrélées sont moins volatiles, car la baisse des cours des actions est compensée par des plus-values. En effet, les niveaux de dispersion et de corrélation ne se sont situés simultanément dans les quintiles supérieurs et inférieurs respectivement que 3 % du temps au cours des vingt dernières années. Ce moment très rare s’accompagne d’un ratio forward price-to-earnings pour les actions émergentes qui est encore inférieur d’un tiers à celui de l’indice MSCI World.

    Thèmes: Actions émergentes, Actions asiatiques

    Marchés émergents : les planètes sont alignées 

    Bienvenue aux obligations de l'UE

    Il est difficile de faire comprendre aux lecteurs non-européens à quel point la semaine écoulée a constitué un véritable tournant pour les adeptes de région. Surtout pour les Allemands. Au-delà de leur défaite contre la France lors l’Euro 2021 mercredi, l'UE a émis ses premières obligations pour accompagner son fonds de soutien de 800 milliards d'euros face à la pandémie. Cela correspond à une multiplication par six de l'encours des obligations de l'Union européenne ; les pays peu enclins à s'endetter, comme l'Allemagne, se retrouvent désormais dans une situation qui leur aurait fait perdre connaissance il y a quelque temps. Quel est l’objectif final ? Une reprise de la zone euro axée sur l'écologie, une nouvelle catégorie d'obligations de référence sous-tendant l'ensemble du marché obligataire de la région, une meilleure image de l'euro et une exposition potentiellement moins élevée des banques locales aux dettes souveraines, ce qui devrait réduire les risques systémiques. Les investisseurs ont-ils suivi le mouvement ? L’ont-ils déjà fait ? La première adjudication de 20 milliards d'euros à dix ans a été sursouscrite sept fois et constitue la plus grosse émission d'obligations institutionnelles jamais réalisée en Europe. Le coupon était peut-être de 0 %, mais l'importance de la transaction ne doit échapper à personne.

    Thèmes:   Obligations européennes

    Bienvenue aux obligations de l'UE 

    Diversification des portefeuilles

    Vous vous rappelez peut-être avoir appris au lycée qu'il est impossible de connaître avec certitude à la fois la position et l’impulsion d'une particule. A l’image de la nature, des compromis sont inscrits dans les lois des marchés. Les principes d’investissement sont cependant moins précis que ceux de la physique. Par exemple, nos stratégistes ont conçu un graphique qui montre la relation entre les rendements de diverses obligations mondiales et leurs corrélations avec les actions mondiales. En traçant une ligne optimisée à travers toutes ces données, on observe un compromis évident : en moyenne, les investisseurs doivent renoncer à 40 points de base de rendement sur les obligations s'ils veulent une réduction de 0,1 de la corrélation avec les actions (des corrélations plus faibles sont souhaitables pour que les portefeuilles soient mieux couverts). Toutefois, le compromis est beaucoup moins intéressant avec les obligations figurant au-dessus de la ligne. Les obligations asiatiques à haut rendement, les obligations chinoises onshore et les bons du Trésor à dix ans - dans cet ordre - sont les plus intéressantes dans cette optique. Le rendement des obligations asiatiques high yield, par exemple, est supérieur de 3 % à ce qu'il « devrait » être, sur la base des corrélations historiques avec les actions. De telles opportunités ne devraient pas exister, mais fort heureusement pour les investisseurs, elles existent bel et bien.

    Thèmes:  Obligations et actions mondiales

    Diversification des portefeuilles 

    Métaux et énergie propre

    Les prix des métaux industriels font une pause après une progression solide. Le cours du cuivre, par exemple, reste inférieur à 8 % de son sommet du mois dernier, mais il affiche toujours une hausse de 70 % par rapport à l'année dernière. La Chine, plus gros consommateur mondial, espère mettre un terme à l’euphorie des groupes miniers et souhaite que l'offre augmente plus rapidement. Elle a indiqué cette semaine qu'elle allait commencer à vendre ses stocks publics de cuivre et d'autres métaux. Dans le graphique ci-dessous, nos stratégistes ont établi les perspectives de l'offre et de la demande de cuivre, qui est un ingrédient clé des infrastructures d'énergie propre. Comme on peut le constater, il faudra redoubler d’efforts pour respecter les engagements à l’échelle mondiale en matière de changement climatique. Par exemple, une seule éolienne nécessite plus d'une tonne de métal rouge. Ces pressions sur la demande concernent tous les métaux et les minéraux et compte tenu de la longueur des délais d'exécution des nouveaux projets miniers, il n'existe aucune solution rapide. Peu d'investisseurs peuvent stocker des métaux industriels dans leur salon, mais les portefeuilles diversifiés capables de tirer parti de ces opportunités thématiques constituent une bonne alternative.

    Thèmes:  Matières premières, Changement climatique, Gestion diversifiée

    Métaux et énergie propre 

    Une inflation à surveiller

    L'été nordique approche. Pour preuve, les achats de dernière minute en produits essentiels. Sur les plages d'Ibiza, de Montauk ou de Kota Kinabalu, cela signifie des bracelets en perles, tissés ou en cuir au poignet droit et une montre suisse au poignet gauche. C'est peut-être un cliché, mais les investisseurs les plus avisés peuvent en apprendre davantage en observant les montres pendant les prochaines vacances qu'en suivant les données de production et les taux d’actualisation. Attendez-vous dans un premier temps à voir beaucoup plus de Rolex, d'AP et de Breitling. Grâce à la reprise de l'économie mondiale, les exportations suisses se sont finalement remises de la pandémie et sont maintenant supérieures à leurs niveaux d’il y a deux ans. Mais ces produits de marque seront surtout portés par des Américains (+15 %) et des Chinois (+75 %), qui représentent un quart des ventes mondiales. Les Hongkongais, en revanche, achètent 25% de moins de montres suisses qu'en 2019. Gardez aussi à l’esprit la prédominance de l'or. En effet, les modèles en acier, plus volumineux, n'ont connu aucune croissance sur la même période, alors que les exportations de montres en métal précieux ont augmenté de 10 %. Il s’agit peut-être de couvertures à la fois intelligentes et à la mode, face à l’inflation ?

    Thèmes:  Macroéconomie, Obligations

    Une inflation à surveiller 

    Pour investisseurs professionnels uniquement

    Cette publication ne constitue pas un conseil en investissement ou une recommandation d’acheter ou de vendre un instrument financier quelconque et ne devrait pas être considérée comme une recherche d'investissement. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche d'investissement et n'est soumise à aucune interdiction préalable à sa diffusion.

    Le capital n'est pas garanti. Il est rappelé aux investisseurs que la valeur d'un investissement peut fluctuer à la hausse comme à la baisse et qu’ils peuvent ne pas récupérer le montant initialement investi. Il est rappelé que les investissements réalisés dans les marchés émergents présentent par leur nature un plus grand risque et sont plus volatils que ceux effectués dans les pays développés. Les performances présentées ont trait aux années passées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Il est rappelé aux investisseurs qu'ils devraient toujours rechercher les conseils de professionnels avant d'entreprendre toute forme d'investissement.

    Toute reproduction ou utilisation non autorisée des commentaires et analyses de cette publication engagera la responsabilité de l'utilisateur et sera susceptible d'entraîner des poursuites.

    Les commentaires et analyses reflètent l'opinion de HSBC Global Asset Management sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Ils sont susceptibles d’être modifiées à tout moment et sans préavis. Ils ne sauraient constituer un engagement de HSBC Global Asset Management. En conséquence, HSBC Global Asset Management ne saurait être tenu responsable d'une décision d'investissement ou de désinvestissement prise sur la base de ces commentaires et/ou analyses. Toutes les données sont issues de HSBC Global Asset Management sauf avis contraire. Les informations fournies par des tiers proviennent de sources que nous pensons fiables mais nous ne pouvons en garantir l'exactitude.