Veuillez mettre votre navigateur à niveau

Nous attachons le plus grand sérieux au sujet de votre sécurité. Afin de vous protéger, ainsi que nos systèmes, nous apportons des modifications à tous les sites Web HSBC. De ce fait, certaines des versions les plus anciennes des navigateurs Web ne seront plus prises en charge pour la consultation de ces sites. De manière générale, les versions les plus récentes des navigateurs (comme Internet Explorer, Google Chrome, Safari, etc.) et des systèmes d'exploitation (comme Microsoft Windows, MacOS) disposent des fonctionnalités de sécurité les plus avancées.

Si vous lisez ce message, c’est que nous avons détecté que vous utilisez un navigateur dont la version n'est plus prise en charge en raison de son ancienneté. 

Découvrez comment mettre à jour votre navigateur

Cinq idées en cinq minutes

Cinq idées en cinq minutes : Inflation aux USA, High yield, Actions européenne, Valeurs internet chinoises, carbone
16 juillet 2021

    Inflation américaine

    Notre dernière publication intitulée India Insights indiquait que la poussée de l'inflation en Inde était due à des contraintes à court terme sur l’offre qui se répercutaient sur les prix des aliments et des boissons. Parallèlement, dans notre rapport China Insights, nous avons montré que la corrélation entre les prix à la production et à la consommation en Chine continentale est en fait négative depuis cinq ans. Cette semaine, le débat sur le caractère temporaire ou non de l'inflation s’est déplacé aux États-Unis, qui ont enregistré en juin la plus forte hausse annuelle des prix depuis trois décennies (si l'on exclut 2008 et le pic du baril de pétrole à 150 dollars). Pour notre part, nous continuons à anticiper une hausse temporaire de l’inflation : en effet, selon nos calculs, deux tiers de l'augmentation d'un mois sur l'autre sont dus à l'énergie et au redémarrage de certaines activités après la pandémie, comme la vente de voitures d'occasion et de location, le transport aérien, les restaurants, les hôtels, etc. Les plus alarmistes soulignent également que le nombre de petites entreprises américaines augmentant leurs prix n'a jamais été aussi élevé depuis 40 ans, et que les offres d'emploi n'ont jamais été aussi nombreuses. La question des capacités inutilisées sur le marché du travail est donc essentielle. Une donnée assez peu évoquée suggère que c'est le cas : les Américains réintègrent le marché du travail à un rythme beaucoup plus rapide dans les États qui ont mis fin prématurément aux aides financières liées à la pandémie. Les pressions salariales devraient s'atténuer lorsque d'autres États en feront de même.

    Pertinence d'investissement: toutes les classes d'actifs

    Inflation américaine 

    Obligations à haut rendement

    Dans leur quête de revenus, les investisseurs continuent à privilégier les obligations d'entreprises à haut rendement. À juste titre, car les économies redémarrent et les flux de trésorerie augmentent (cf. note ci-dessous). Cette attitude a certes fait retomber les rendements à des plus bas record, les spreads de crédit du haut rendement restaient presque quatre fois plus élevés que ceux des titres investment grade (350 contre 90 points de base) à la fin du mois de juin. La sélectivité demeure donc essentielle au sein de cette classe d'actifs. Même si les taux de défaut restent très faibles durant le reste de l'année (1,8 % selon le scénario de base de Moody's), les spreads des émetteurs à haut rendement les plus fragiles (obligations notées CCC et moins, soit environ un dixième du marché mondial) compensent à peine le risque. C'est pourquoi notre équipe de gestion obligataire estime que les émetteurs notés BB, situés à l'autre bout du spectre, recèlent un potentiel de valeur bien plus élevé. Les « anges déchus » qui sont censés retrouver rapidement la catégorie investment grade, sont particulièrement intéressants. Il est aujourd'hui plus difficile de trouver des sources de rendement, mais les gérants actifs ont encore des opportunités à leur disposition.

    Pertinence d'investissement:   haut rendement mondial, haut rendement asiatique, haut rendement marchés émergents

    Obligations à haut rendement 

    Actions européennes

    Contrairement à ce que peuvent penser nos lecteurs en Italie ou en Angleterre, tous les habitants de la planète n'ont pas suivi le championnat d'Europe de football le mois dernier (surtout en Amérique du Sud !). Mais il existe une infinité de raisons pour lesquelles les investisseurs mondiaux devraient s'intéresser aux marchés d'actions européens. Grâce au redémarrage de l'économie européenne, les entreprises de l'indice Stoxx 600, à l'exclusion des sociétés financières, dégageront près de 1 000 milliards d'euros de flux de trésorerie au cours des deux prochaines années, selon les données du consensus de Bloomberg, ce qui ne manquera pas d’accroître les dividendes versés aux actionnaires ou les fusions-acquisitions, voire les deux. Si les entreprises ne faisaient rien, le ratio dette nette/EBITDA de l'indice de référence passerait de 1,7 à 1,2x. Il s’agirait du niveau le plus bas depuis dix ans, et il serait donc inconcevable que les entreprises européennes ne commencent pas à s'endetter. En faisant l’hypothèse d’un ratio d'endettement approprié pour chaque secteur, entre une fois pour les cycliques et trois fois pour les défensifs, quelque 900 milliards d'euros de financement supplémentaire pourraient être disponibles, ce qui rendrait les dividendes, les rachats d’actions ou les fusions-acquisitions encore plus probables. Fortza Europe !

    Pertinence d'investissement; Actions européennes, Actions mondiales, Gestion diversifiée, Crédit européen

    Actions européennes 

    Valeurs Internet chinoises

    L'indice CSI Overseas China Internet et l'indice Dow Jones Internet Composite ont évolué de concert jusqu’en mars 2020, avant de voir leur trajectoire diverger en avril. Depuis, l'indice chinois a chuté de 16 % alors que son homologue américain a gagné 12 %. On observe clairement des incertitudes liées la surveillance réglementaire accrue exercée par Pékin sur ses propres géants technologiques, comme nous l'avons évoqué la semaine dernière. Mais le président Joe Biden a également signé la semaine dernière un décret relatifs aux comportements anticoncurrentiels dans le secteur Internet, prouvant que les tours de vis réglementaires ne sont pas l’apanage des autorités chinoises. Sans parler des fondamentaux plus solides des entreprises chinoises par rapport à leurs homologues américaines. Par exemple, leurs revenus ont augmenté plus rapidement que ceux des FANG lors des cinq dernières années (cf. graphique ci-dessous). Et en termes de valorisation, le ratio médian valeur d’entreprise/chiffres d’affaires de 5,4x du « top 4 » chinois est plus intéressant que celui de 7,9x des FANG.

    Pertinence d'investissement; Actions chinoises, Valeurs technologiques asiatiques, Actions marchés émergents

    Valeurs Internet chinoises 

    Coûts du carbone

    Cette semaine, l'Union européenne a annoncé des plans de grande envergure visant à réduire de manière plus radicale les émissions de carbone. L’objectif est notamment d'intégrer un nombre accru de secteurs dans le système d'échange de quotas d'émission, via lequel les entreprises doivent payer pour compenser leurs émissions, mais aussi d'accélérer la réduction des quotas de carbone. Dans nos Perspectives à mi-année, nous avons souligné le potentiel de diversification que peuvent apporter ces compensations carbone aux portefeuilles, étant donné l’indépendance des déterminants des prix. Avec le durcissement des réglementations, le prix du carbone devrait poursuivre son envolée, avec une hausse de près de 70 % rien que cette année dans l'UE. Pour renforcer encore la confiance des investisseurs misant sur les énergies propres, les autorités américaines ont imité l'Europe en proposant une taxe carbone sur les importations. Si ces plans sont entérinés, les exportateurs à forte intensité en carbone, comme la Chine et l'Inde, seraient fortement incités à accélérer leurs plans de transition énergétique, lesquels, selon le graphique ci-dessous, ont pris du retard. Les exportations indiennes, par exemple, sont plus de quatre fois plus intensives en carbone que celles des États-Unis et dix fois plus que celles de l'UE.

    Pertinence d'investissement; Actions marchés émergents, Actions asiatiques, Actions européennes

    Coûts du carbone 

    Pour investisseurs professionnels uniquement

    Cette publication ne constitue pas un conseil en investissement ou une recommandation d’acheter ou de vendre un instrument financier quelconque et ne devrait pas être considérée comme une recherche d'investissement. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche d'investissement et n'est soumise à aucune interdiction préalable à sa diffusion.

    Le capital n'est pas garanti. Il est rappelé aux investisseurs que la valeur d'un investissement peut fluctuer à la hausse comme à la baisse et qu’ils peuvent ne pas récupérer le montant initialement investi. Il est rappelé que les investissements réalisés dans les marchés émergents présentent par leur nature un plus grand risque et sont plus volatils que ceux effectués dans les pays développés. Les performances présentées ont trait aux années passées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Il est rappelé aux investisseurs qu'ils devraient toujours rechercher les conseils de professionnels avant d'entreprendre toute forme d'investissement.

    Toute reproduction ou utilisation non autorisée des commentaires et analyses de cette publication engagera la responsabilité de l'utilisateur et sera susceptible d'entraîner des poursuites.

    Les commentaires et analyses reflètent l'opinion de HSBC Global Asset Management sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Ils sont susceptibles d’être modifiées à tout moment et sans préavis. Ils ne sauraient constituer un engagement de HSBC Global Asset Management. En conséquence, HSBC Global Asset Management ne saurait être tenu responsable d'une décision d'investissement ou de désinvestissement prise sur la base de ces commentaires et/ou analyses. Toutes les données sont issues de HSBC Global Asset Management sauf avis contraire. Les informations fournies par des tiers proviennent de sources que nous pensons fiables mais nous ne pouvons en garantir l'exactitude.