Veuillez mettre votre navigateur à niveau

Nous attachons le plus grand sérieux au sujet de votre sécurité. Afin de vous protéger, ainsi que nos systèmes, nous apportons des modifications à tous les sites Web HSBC. De ce fait, certaines des versions les plus anciennes des navigateurs Web ne seront plus prises en charge pour la consultation de ces sites. De manière générale, les versions les plus récentes des navigateurs (comme Internet Explorer, Google Chrome, Safari, etc.) et des systèmes d'exploitation (comme Microsoft Windows, MacOS) disposent des fonctionnalités de sécurité les plus avancées.

Si vous lisez ce message, c’est que nous avons détecté que vous utilisez un navigateur dont la version n'est plus prise en charge en raison de son ancienneté. 

Découvrez comment mettre à jour votre navigateur

Cinq idées en cinq minutes

Cinq idées en cinq minutes : Delta, High Yield chinois, ESG, Reflation, secteur technologique indien
23 juillet 2021

    Le delta du delta

    La propagation d’un virus SRAS-CoV-2 présentant trois mutations dans sa protéine spike change-t-elle la donne ? Les investisseurs n’en étaient pas sûrs cette semaine. Lundi, les actifs risqués ont connu un coup d’arrêt du fait des craintes suscitées par une « hospitalisation » de la reprise mondiale, ou tout du moins un essoufflement à cause du variant Delta. Mais depuis, la dynamique de reflation a repris ses droits, stimulée par un rebond de 70 % des bénéfices américains au deuxième trimestre et par le fait que 85 % des entreprises de l’indice S&P 500 ont publié des résultats supérieurs aux estimations. Alors, le Delta a-t-il un impact important ou non ? Il est certain que le mois dernier, par exemple, il y a eu une forte corrélation entre l’évolution du nombre d’infections dans un pays et sa performance boursière. Et depuis le début de l’année, les grandes capitalisations américaines ont surperformé les places boursières non américaines lors des phases de forte propagation du virus (dont 25 des 26 marchés émergents) et vice versa lorsque le nombre de cas a diminué. C’est ce que montre le graphique ci-dessous. Mais le graphique suggère également que le rebond des valeurs américaines défensives par rapport au reste du monde est excessif, même si vous pensez que la tendance du variant Delta est toujours haussière.

    Pertinence d'investissement: actions mondiales, actions américaines, actions émergentes, actions asiatiques

    Le delta du delta 

    Haut rendement chinois

    Ces derniers temps, la situation n’a pas été particulièrement porteuse pour les obligations offshore chinoises à haut rendement. Les spreads se sont élargis de 260 points de base depuis la fin du mois de mai. Pour quelle raison ? L’immobilier chinois a pesé sur les performances, les investisseurs craignant de plus en plus que certaines entreprises n’aient du mal à honorer leurs échéances obligataires, d’autant plus que le secteur fait l’objet d’une surveillance réglementaire accrue suite à la politique des « trois lignes rouges » mise en œuvre par le gouvernement l’année dernière. En effet, le graphique ci-dessous montre comment les promoteurs de la catégorie « rouge », le groupe le moins bien noté dans le cadre de cette politique, ont vu leurs spreads bondir de plus de 1 000 points de base en deux mois – ce qui est bien supérieur à ceux des promoteurs des catégories les mieux notées. Pékin a interdit à ces entreprises d’accroître leur endettement jusqu’à ce que leurs fondamentaux s’améliorent. Mais comme lors de toutes les corrections, les bébés financièrement sains sont jetés avec l’eau du bain. Une opportunité d’achat potentielle si vous savez où chercher.

    Pertinence d'investissement:   Obligations asiatiques, haut rendement chinois

    Haut rendement chinois 

    L’intégration ESG et l’économie des petits boulots (« gig economy »)

    L’économie des petits boulots, en constante expansion, est estimée à 350 milliards de dollars cette année, avec un impressionnant taux de croissance annuel moyen de 17 % entre 2018 et 2023, selon les données de Mastercard. Mais derrière ce succès, une bataille sociale fait rage. Au Royaume-Uni, par exemple, Uber a été contraint d’offrir aux chauffeurs un salaire minimum, un régime de retraite et des congés payés. D’autre part, la Proposition 22 en Californie (Référendum de 2020 sur le statut des conducteurs des services par applications) offre la possibilité aux travailleurs indépendants d’obtenir le statut d’entrepreneurs indépendants, contournant ainsi la loi californienne sur les avantages sociaux. Ces luttes sont importantes pour les investisseurs, car les facteurs sociaux vont souvent de pair avec la performance. Une étude réalisée en 2015 par l’Investor Responsibility Research Centre Institute (Institut du Centre de recherche sur la responsabilité des investisseurs) et la faculté de droit de Harvard a révélé que les performances financières sont positivement corrélées à la gestion sociale et à la formation. Une autre analyse, qui étudie la relation entre la satisfaction des employés et les performances boursières, a révélé que les 100 premières entreprises américaines en termes de satisfaction des employés ont enregistré des performances supérieures de 2 à 4 % aux moyennes de leur secteur entre 1984 et 2011. L’intégration de la composante sociale des pratiques ESG dans un processus d’investissement peut réellement stimuler la performance.

    Pertinence d'investissement; Stratégies ESG, actions mondiales, titres de crédit mondiaux

    L’intégration ESG et l’économie des petits boulots (« gig economy ») 

    Dynamique de reflation

    Comme nous l’avons suggéré plus haut, la récente hausse de la volatilité et la sous-performance des titres « value » témoignent d’un manque de conviction vis-à-vis de la reprise. Mais que pensent réellement les investisseurs ? Nous pouvons essayer de suivre la trace des flux de capitaux. Le mois de juillet a été marqué par des rachats au sein des fonds actions mondiaux, après les afflux de capitaux de 170 milliards de dollars enregistrés entre février et juin. Le problème est que ces données sont passées et n’ont aucune valeur prédictive (voir la note sur les flux publiée il y a deux semaines). Les enquêtes peuvent nous en apprendre davantage, et qui mieux que les membres du CFA Institute pour les mener ? La dernière en date est révélatrice. La plupart des personnes interrogées estiment que la priorité des banques centrales devrait être d’abandonner leur politique monétaire ultra-accommodante, en invoquant notamment les problèmes d’inégalité. Le doublement du bilan de la Fed depuis 2019, disent-ils, a largement profité aux actifs risqués et à leurs détenteurs. Les prédictions sur la façon dont le resserrement affecterait divers investissements sont présentées dans le graphique ci-dessous. Notre équipe dédiée à la stratégie a récemment sondé notre propre plateforme d’investissement et il en est ressorti un point de vue identique : la dynamique de reflation va se poursuivre, assortie de rendements plus élevés et d’une préférence pour les titres « value » au détriment des valeurs de croissance.

    Pertinence d'investissement; actifs diversifiés, actions mondiales, obligations

    Dynamique de reflation 

    Le secteur technologique en Inde

    Le malheur des uns fait le bonheur des autres, comme on dit en France. Il en va de même pour le financement des valeurs technologiques asiatiques. Alors que les entreprises chinoises sont actuellement confrontées à des difficultés d’ordre réglementaire et à l’appréhension des investisseurs, l’Inde a fait parler d’elle à travers le monde grâce à une série de succès dans le domaine des technologies, comme l’illustrent les levées de fonds record et la naissance de 16 « licornes » depuis le début de l’année. En effet, depuis janvier, les start-ups indiennes ont levé 12 milliards de dollars auprès des seules sociétés de capital-risque, dont certaines considèrent l’Inde comme la nouvelle Chine. Bien entendu, l’infrastructure internet de l’Inde ne justifie guère la comparaison avec la Chine actuelle puisque seulement la moitié environ de la population indienne a accès à Internet et que le commerce en ligne représente moins de 3 % des transactions de détail. Mais le potentiel de croissance est réel et reflète un appétit pour les entreprises technologiques qui ne se dément pas de la part des investisseurs mondiaux.

    Pertinence d'investissement; actions émergentes, actions indiennes

    Le secteur technologique en Inde 

    Pour investisseurs professionnels uniquement

    Cette publication ne constitue pas un conseil en investissement ou une recommandation d’acheter ou de vendre un instrument financier quelconque et ne devrait pas être considérée comme une recherche d'investissement. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche d'investissement et n'est soumise à aucune interdiction préalable à sa diffusion.

    Le capital n'est pas garanti. Il est rappelé aux investisseurs que la valeur d'un investissement peut fluctuer à la hausse comme à la baisse et qu’ils peuvent ne pas récupérer le montant initialement investi. Il est rappelé que les investissements réalisés dans les marchés émergents présentent par leur nature un plus grand risque et sont plus volatils que ceux effectués dans les pays développés. Les performances présentées ont trait aux années passées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Il est rappelé aux investisseurs qu'ils devraient toujours rechercher les conseils de professionnels avant d'entreprendre toute forme d'investissement.

    Toute reproduction ou utilisation non autorisée des commentaires et analyses de cette publication engagera la responsabilité de l'utilisateur et sera susceptible d'entraîner des poursuites.

    Les commentaires et analyses reflètent l'opinion de HSBC Global Asset Management sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Ils sont susceptibles d’être modifiées à tout moment et sans préavis. Ils ne sauraient constituer un engagement de HSBC Global Asset Management. En conséquence, HSBC Global Asset Management ne saurait être tenu responsable d'une décision d'investissement ou de désinvestissement prise sur la base de ces commentaires et/ou analyses. Toutes les données sont issues de HSBC Global Asset Management sauf avis contraire. Les informations fournies par des tiers proviennent de sources que nous pensons fiables mais nous ne pouvons en garantir l'exactitude.