Veuillez mettre votre navigateur à niveau

Nous attachons le plus grand sérieux au sujet de votre sécurité. Afin de vous protéger, ainsi que nos systèmes, nous apportons des modifications à tous les sites Web HSBC. De ce fait, certaines des versions les plus anciennes des navigateurs Web ne seront plus prises en charge pour la consultation de ces sites. De manière générale, les versions les plus récentes des navigateurs (comme Internet Explorer, Google Chrome, Safari, etc.) et des systèmes d'exploitation (comme Microsoft Windows, MacOS) disposent des fonctionnalités de sécurité les plus avancées.

Si vous lisez ce message, c’est que nous avons détecté que vous utilisez un navigateur dont la version n'est plus prise en charge en raison de son ancienneté. 

Découvrez comment mettre à jour votre navigateur

Cinq idées en cinq minutes

Cinq idées en cinq minutes : Wealth Management Connect, Finance durable, Technologies climatiques, Un dollar vieillissant, Evergrande
17 septembre 2021

    Wealth Management Connect

    Le festival chinois de la mi-automne est l'occasion de se retrouver en famille et entre amis. Les autorités de réglementation financière ont voulu marquer le coup à leur manière la semaine dernière en annonçant les modalités de mise en œuvre du système Wealth Management Connect, qui permettra aux résidents éligibles de Chine continentale d'accéder à des produits d'investissement à Hong Kong, et vice versa. L'année dernière, les investisseurs continentaux n'ont représenté qu'un dixième des 4 500 milliards de dollars confiés au secteur de la gestion de patrimoine à Hong Kong. Cette proportion est appelée à augmenter, comme en témoigne une enquête menée récemment par HSBC qui révèle que plus de quatre résidents de Chine continentale éligibles sur cinq sont intéressés par les opportunités offertes par le système Connect. Beaucoup d’entre eux sont sans doute séduits par le degré de diversification des portefeuilles que peuvent apporter les nombreuses options d’investissement internationales du marché hongkongais (cf. graphique ci-après). Même en ne considérant que les actifs gérés directement à Hong Kong, plus de la moitié est investie dans des titres domiciliés en dehors de la « Chine élargie ». Dans le secteur de la gestion d'actifs, la diversité est importante à bien des égards.

    Thèmes : Actions asiatiques, Actions hongkongaises, Actions chinoises

    Wealth Management Connect

    Finance durable

    Comme un enfant dans un magasin de bonbons, l’équipe du Cinq idées en cinq minutes se délecte des nouvelles données relatives à l'investissement responsable. Et l'enquête 2021 de HSBC sur le financement et l'investissement durables, qui a évalué la perception des enjeux ESG de plus de deux mille entreprises et investisseurs, est une véritable mine d'or. Elle révèle, par exemple, que plus de la moitié des émetteurs estiment déjà que leur activité est affectée par le changement climatique, notamment dans la zone Amériques, et ce sont les secteurs du pétrole, du gaz, du charbon, des produits chimiques et, étonnamment, des télécommunications qui sont les plus touchés (plus de 70 % des sondés). Rien d’étonnant donc à ce qu’environ 90 % des entreprises interrogées aient déclaré qu'elles prévoyaient de faire évoluer leur modèle d'économique et de réorienter leur allocation de capital vers des activités ayant des impacts vraiment positifs au cours des deux prochaines années, le chiffre atteignant même 95 % sur un horizon de 5 ans. Pourquoi ces enquêtes ont-elles un intérêt pour les investisseurs ? Parce qu’elles contiennent des informations collectées sur le terrain qui sont introuvables dans les données publiques. Et lorsque 40 % des entreprises déclarent avoir besoin d'une aide financière gigantesque pour atteindre leurs objectifs de durabilité, elles créent une formidable opportunité d'investissement pour les décennies à venir.

    Thèmes : Stratégies ESG, Actions mondiales, Crédit mondial

    Finance durable

    Technologies climatiques

    Propulsé par une croissance qui tourne à plein, notamment en Asie, le nombre de vols a presque triplé entre 2019 et 2000, selon l'Agence internationale de l'énergie. o Trouver des solutions plus écologiques pour alimenter les appareils est devenu une priorité pour atténuer les conséquences du changement climatique. Pourtant, les perspectives de décarbonation du transport aérien restent floues, la puissance requise étant actuellement trop importante pour les batteries largement adoptées par les véhicules terrestres. Naturellement, le malheur des uns fait le bonheur des autres. La semaine dernière, par exemple, United Airlines et le conglomérat industriel Honeywell International ont investi conjointement plusieurs millions de dollars dans une start-up du secteur des « cleantech », qui développe un nouveau carburant durable à partir de la biomasse, comme les déchets forestiers et agricoles. Maintenant que les capitaux sont vraiment investis dans la lutte contre le changement climatique, l'innovation ne peut que se développer. Souvent, les meilleures idées ne se trouvent pas sur les marchés boursiers, obligeant les investisseurs à se tourner vers le private equity et le capital-risque. Comme le montre le graphique ci-après, la première de ces deux alternatives a déjà largement récompensé les investisseurs cette année.


    Thèmes : Technologies climatiques, capital-risque, private equity

    Technologies climatiques

    Un dollar vieillissant

    Joyeux 50è anniversaire aux accords de Bretton Woods ! Le système mondial, qui permettait d’échanger automatiquement des dollars américains contre de l'or, a disparu en août 1971. À cette époque, la part du billet vert dans les réserves mondiales des banques centrales était supérieure à 80 %. Un demi-siècle plus tard, selon les données du Fonds monétaire international, la part du dollar est passée sous le seuil des 60 %, avec une baisse de 5 % au cours des quatre dernières années seulement. Parallèlement, depuis 2016, la part du renminbi dans les réserves est passée de 1 % à un peu plus de 2 %. Pas très impressionnant, mais prometteur. Les raisons incitant à détenir de la devise chinoise ne cessent de se multiplier. Pour les pays exportateurs et ceux qui reçoivent des prêts chinois, il y a le motif de la gestion actif-passif. L'argument de l’investissement est également un facteur, les émetteurs souverains étant en quête de performances plus élevées et d’une diversification accrue. Et compte tenu des perspectives des rendements, il faut s'attendre à un afflux continu d’investissements de la part des secteurs publics sur le marché obligataire chinois pour de nombreuses années.

    Thèmes : Crédit chinois

    Un dollar vieillissant

    Evergrande

    Lorsqu'une société immobilière a des dettes équivalentes à 2 % de la production d'un pays, plus de mille projets de développement en cours employant près de quatre millions de travailleurs, des dettes réparties entre plus de cent banques et un nombre similaire d'établissement non-financiers, la nervosité des investisseurs est légitime. Les détenteurs d'obligations Evergrande subissent déjà des pertes. Pour tous les autres, il s'agit désormais de calculer les risques. Sur cette question, il convient de prendre un peu de recul. Le passif total du groupe Evergrande représente 6,5 % du passif de l'ensemble du secteur immobilier chinois. Moins de 5 % du passif global sont financés par des obligations offshore. Ce qui compte également, c'est le déroulé des processus de restructuration, le cas échéant. La Chine a de l’expérience en la matière : la restructuration judiciaire la plus vaste et la plus complexe jamais enregistrée dans le pays (HNA) se poursuit lentement mais sûrement. L'approche « de marché » adoptée par Pékin pour la cession des actifs de HNA pourrait contribuer à améliorer les taux de recouvrement, qui, aux prix actuels, impliquent une décote d'environ 70 % sur les titres d’Evergrande. Il est toutefois impossible de les prévoir avec certitude. Cette situation a néanmoins une conséquence positive pour les adeptes de la gestion ESG : si le plus grand constructeur de logements en Chine freine son activité pendant un certain temps, la demande nationale en ciment devrait baisser d'un pour cent.

    Thèmes : Actions chinoises, Actions et Crédit asiatiques

    Evergrande

    Pour investisseurs professionnels uniquement

    Cette publication ne constitue pas un conseil en investissement ou une recommandation d’acheter ou de vendre un instrument financier quelconque et ne devrait pas être considérée comme une recherche d'investissement. Le contenu n'a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir l'indépendance de la recherche d'investissement et n'est soumise à aucune interdiction préalable à sa diffusion.

    Le capital n'est pas garanti. Il est rappelé aux investisseurs que la valeur d'un investissement peut fluctuer à la hausse comme à la baisse et qu’ils peuvent ne pas récupérer le montant initialement investi. Il est rappelé que les investissements réalisés dans les marchés émergents présentent par leur nature un plus grand risque et sont plus volatils que ceux effectués dans les pays développés. Les performances présentées ont trait aux années passées. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des performances futures. Il est rappelé aux investisseurs qu'ils devraient toujours rechercher les conseils de professionnels avant d'entreprendre toute forme d'investissement.

    Toute reproduction ou utilisation non autorisée des commentaires et analyses de cette publication engagera la responsabilité de l'utilisateur et sera susceptible d'entraîner des poursuites.

    Les commentaires et analyses reflètent l'opinion de HSBC Global Asset Management sur les marchés et leur évolution, en fonction des informations connues à ce jour. Ils sont susceptibles d’être modifiées à tout moment et sans préavis. Ils ne sauraient constituer un engagement de HSBC Global Asset Management. En conséquence, HSBC Global Asset Management ne saurait être tenu responsable d'une décision d'investissement ou de désinvestissement prise sur la base de ces commentaires et/ou analyses. Toutes les données sont issues de HSBC Global Asset Management sauf avis contraire. Les informations fournies par des tiers proviennent de sources que nous pensons fiables mais nous ne pouvons en garantir l'exactitude.