Veuillez mettre votre navigateur à niveau

Nous attachons le plus grand sérieux au sujet de votre sécurité. Afin de vous protéger, ainsi que nos systèmes, nous apportons des modifications à tous les sites Web HSBC. De ce fait, certaines des versions les plus anciennes des navigateurs Web ne seront plus prises en charge pour la consultation de ces sites. De manière générale, les versions les plus récentes des navigateurs (comme Internet Explorer, Google Chrome, Safari, etc.) et des systèmes d'exploitation (comme Microsoft Windows, MacOS) disposent des fonctionnalités de sécurité les plus avancées.

Si vous lisez ce message, c’est que nous avons détecté que vous utilisez un navigateur dont la version n'est plus prise en charge en raison de son ancienneté. 

Découvrez comment mettre à jour votre navigateur

AM Mensuel - juillet 2021

Début de la phase d’expansion
01 juillet 2021
    Télécharger le rapportPDF, 2.81MB

    Points clés

    • Les valorisations relatives restent favorables aux actions par rapport aux obligations, même si la transition vers la phase d’expansion du cycle économique pourrait affecter les performances, alors que le potentiel de croissance bénéficiaire demeure satisfaisant
    • Le risque d’une hausse des rendements obligataires et les incertitudes cycliques (liées à la conjoncture économique) pèsent également sur les perspectives des actifs risqués, alors que la progression solide des marchés depuis le début de l'année et la diminution des performances attendues incitent à la prudence pour le 2nd semestre et au-delà
    • Une exposition au facteur value (valeurs sous-cotées) reste selon nous tout à fait indiquée. Nous privilégions donc les actions européennes et celles de la zone ASEAN (Asie du Sud-Est), tandis que sur certains marchés obligataires émergents, notamment la dette chinoise en devise locale, les valorisations semblent également attractives
    • Les emprunts d’État peinent à constituer une protection crédible contre une faiblesse des marchés actions. Les investisseurs vont probablement devoir opter pour des couvertures (protections) alternatives face à l’émergence des risques macroéconomiques